Évènements des musées de Grasse

Museo Internazionale della Profumeria

De la Belle Epoque aux Années folles / La parfumerie au tournant du XXe siècle

31 Agosto 2016 / 14h15

Le Musée International de la Parfumerie et les Jardins du Musée International de la parfumerie organisent durant l’été 2016 une exposition, sur les deux sites, consacrée à la parfumerie au tournant du XXe siècle. A partir de cette période, les parfumeurs améliorent l’esthétique de leurs produits, créant ce que nous appelons aujourd’hui le packaging, investissent l’univers de la mode et du luxe, et donnent une identité à leurs créations. La parfumerie devient un reflet desbouleversements sociaux et artistiques du temps.

En 1900, la création se partage entre le goût pour les styles historiques « néo » et les militants d’un art tourné vers la nouveauté et le progrès technique. Ces artistes reflètent une société en pleine transformation politique, économique, sociale et scientifique. Des foyers de création émergent spontanément dans de nombreuses villes du monde occidental. Cet Art nouveau renouvelle les arts appliqués et les formes du quotidien : architecture, arts décoratifs, mobiliers, arts graphiques…

Face à l’explosion de formes et de couleurs de l’Art nouveau, un nouveau style à caractère géométrique, préférant la ligne à la courbe, émerge dès les années 1910 pour s’épanouir dans les années 1920. Les artistes rejettent alors l’Art nouveau et la Belle Epoque, ils inventent l’Art Déco, c’est le début des Années folles. Même si l’esthétique s’épure et repose sur des formes simples, les artistes conservent les matériaux nobles du style précédent : bois précieux, cristal, galuchat, dorures L’Art Déco est mis à l’honneur lors de l’Exposition internationale des Arts décoratifs et industriels modernes de 1925. Par sa conformité quel que soit le foyer de création, il est le premier style international moderne.

 
Cette exposition a été réalisée grâce aux soutiens de nombreuses institutions publiques notamment le Musée des Beaux Arts de Nancy
 

 

Cette exposition est reconnue d’intérêt général par le Ministère de la Culture et de la Communication/Direction générale des patrimoines/Service des musées de France. Elle bénéficie à ce titre d’un soutien financier exceptionnel de l’Etat.

 

En savoir plus: