Présentation des jardins

Rose centifolia, jasmin, tubéreuse, lavande, géranium, genêt, oranger…, les parfums naissent tout d’abord dans les plantes, d’ici ou d’ailleurs. Dans le cadre unique des Jardins du Musée International de la Parfumerie, on découvre et sent ces espèces qui fournissent depuis des siècles les précieuses matières premières de la parfumerie. 
Installés magnifiquement au cœur des champs des plantes à parfum traditionnellement cultivées dans le pays de Grasse, les Jardins du Musée International de la Parfumerie s’inscrivent dans le projet de territoire mené par la communauté d’agglomération Pôle Azur Provence et deviennent ainsi le conservatoire de plantes à parfum du musée, un espace naturel témoin du paysage olfactif lié à l’agriculture locale.
Articulés autour d’un vieux canal et d’un bassin agricole, le site s’étend sur 2 hectares. Dans ces jardins, des cultures en plein champ d’espèces traditionnellement cultivées pour la parfumerie côtoient des espaces paysagers présentant diverses collections de plantes odorantes ou aromatiques. Leur vocation première est de contribuer à la conservation de la diversité variétale des espèces traditionnelles cultivées pour la parfumerie. Elles témoignent également du paysage olfactif lié à l’agriculture locale.

"Un parcours interactif et multi-sensoriel"

Laissez-vous guider le temps d’une promenade à travers les jardins et découvrez les plantes ordonnancées selon leurs notes olfactives : hespéridée, florale, boisée, épicée, fruitée, musquée…
Des visio-guides sont à votre disposition pour vous accompagner dans votre découverte. Vous pourrez ainsi visualiser des photographies, des vidéos, écouter des témoignages d’agriculteurs, cueilleuses et courtiers. 
L’exposition permanente des jardins complète la visite du site par une approche scientifique mêlant objets et visuels. Vous découvrirez ainsi pourquoi les plantes produisent une odeur. On y parlera aussi d’écosystème et d’insectes, de senteurs et d’histoire…

Bienvenue dans le monde des plantes odorantes…